• Accueil
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • Plan du site
  • A-
  • A
  • A+
CESSY
CESSY
CESSY

Historique

Cessy, que l’on devrait plus régulièrement appeler Sessy, tire probablement son nom de Sissus ou Sissius, septemvir romain (titre que portaient les prêtres chargé d’organiser les banquets donnés en l’honneur des dieux ou à la suite des jeux) de la colonie équestre (Nyon) dont on a conservé la pierre tombale à Versoix.

L’orthographe ancienne Seyssiacus, Sessiaeum, Sessier puis Sessie et enfin Cessy se retrouve à travers les âges.

La présence gallo-romaine se poursuivit pendant une période relativement longue.
Ainsi la découverte récente d’un bâtiment datant du dernier quart du IIIe siècle et première moitié du IVe témoigne de la présence d’un habitat dispersé, lié à l’activité agricole et artisanale (objets métalliques, outillages et appareillages en rapport à la métallurgie).

En 1091
, l’Evêque Vido, du consentement de tout son clergé, donne l’église Sainte-Marie à l’Abbaye de Saint-Claude. Dès cette date, elle fut placée sous le vocable de Saint-Denis en recevant confirmation par l’Empereur Frédéric Barberousse le 16 novembre 1184.

En 1789
, Cessy devint une communauté du bailliage et subdélégation de Gex et de l’élection de Belley, une dépendance de la Baronnie de Gex.

Depuis les années 50 et 60
, Cessy s’est développée et la construction, assez lente au début s’est considérablement accélérée par la suite, à l’image des autres communes du Pays de Gex.

Malgré cette croissance rapide, la municipalité a voulu et réussi à garder un caractère rural à la Commune.
Le cœur du village est le signe de cette volonté, où l’on trouve à proximité un groupe scolaire moderne, une magnifique salle polyvalente, un complexe sportif de qualité, une bibliothèque municipale et une caserne de sapeurs-pompiers.

Les armoiries

"Parti d’or à cinq coquilles d’azur et de gueules à un Saint Denis céphalophore, crossé et auréolé d’or", les armoiries de Cessy reflètent l’histoire du village.

En langage héraldique, les armoiries se décrivent : « Parti d’or à cinq coquilles d’azur et de gueules à un Saint Denis céphalophore, crossé et auréolé d’or ».

Le projet de blason de CESSY a été proposé par M. Alexandre Malgouverné, historien-conseil suite à ses nombreuses recherches historiques. Choisies et adoptées par le conseil municipal du 7 mai 1990, les armoiries symbolisent la dimension historique et administrative de Cessy.

Pourquoi un blason ?
Au moyen-âge, les armoiries qui figuraient sur les boucliers des chevaliers était un signe de reconnaissance. Au milieu des combats, un coup d’œil rapide permettait de situer un ami ou un ennemi. Au cours des siècles, les couleurs, les motifs et la forme de l’écu obéirent à u n code rigoureux que l’on appela « héraldique ».

Aujourd’hui, à l’heure de la communication, les blasons reviennent à la mode et de nombreuses communes, par ce système simple et esthétique à la fois, espèrent créer des symboles de reconnaissance et d’appartenance.

Créer le blason d’une commune est une occasion de replonger dans son passé, de rechercher ses racines mais parfois aussi, de s’intéresser à un fait présent. Ensuite il faut tirer et choisir l’élément particulier ou au contraire, l’élément suffisamment ancré dans l’histoire de la commune pour avoir traversé allègrement plusieurs siècles.

Un blason doit intriguer celui qui le voit, être tout à la fois simple et esthétique.


Quelle est l’Histoire qui se dessine derrière les armoiries de Cessy ?
Le village de Cessy s’est créé autour d’un prieuré fondé avant 1090 par l’abbaye de Saint Oyen de Joux (Saint-Claude, Jura).

Autour de l’église et à l’emplacement du lotissement de « Tre la tour », les vestiges d’une villa romaine sont apparus lors du creusement des fondations des maisons. Proche de la mairie, des tombes à dalle (Vème-VIIIème siècles) ont été découvertes au début du XXème siècle.

Le prieuré apparaît comme l’héritier de la villa romaine. Une recherche menée aux archives départementales du Jura permit la découverte d’un terrier (ancêtre de notre cadastre) daté de 1518, sur lequel une vignette peinte aux armoiries du prieuré : Saint Denis céphalophore (qui porte sa tête dans ses mains à la suite de son martyr) entouré d’angelot.

Les moines du prieuré possèdent les terres qu’ils louent aux habitants du village. Autre privilège, ils rendent justice que ce soit pour des affaires criminelles (vols et meurtres) ou pour des querelles de voisinage (insultes, déplacement d’une limite d’un champ, droit de passage…) mais en homme d’église, ils n’ont pas le droit d’appliquer les peines (exécutions, emprisonnement). Leur bras séculier est bien souvent un seigneur de la région, en l’occurrence la famille de Pitegny qui possèdent un petit château et des terres à Cessy.

En 1317, les frères Pierre et Jean de Pitegny cèdent l’exercice de la justice de Cessy au seigneur de Gex, Guillaume de Joinville.
Fort de cette constatation, le choix du blason de la commune découlait de l’association de prieuré et de cette très ancienne famille de Pitegny.

Le blason partagé en deux, comprend sur la partie droite Saint-Denis céphalophore doré sur un fond rouge et sur la partie gauche cinq coquilles de pèlerin d’azur sur un fond or (armoiries de la famille de Pitegny, symbolisant leur participation aux pèlerinages de Saint-Jean de Compostelle).


Le monument aux morts

Au sortir de la guerre 1914-1918, l’église de Cessy a rendu hommage aux « poilus » avec une plaque commémorative (qui se trouve toujours à l’intérieur de l’église).
Celle-ci est accompagnée d’une sculpture représentant la Pietà (ou vierge de pitié) tenant dans ses bras un soldat.

A la fin des années 1920, un monument aux morts fut érigé dans le cimetière de Cessy. On pense que des deniers privés (souvent issus de familles de victimes) sont à l’origine de cette construction.
Fait en pierre de taille, arborant une croix religieuse et une branche d’olivier représentant la paix, ce monument fut définitivement transféré durant les années 1970 à proximité de l’église, lieu de l’ancien cimetière.

Chaque année, le conseil municipal de Cessy invite tous les cessiens à exercer avec lui leur devoir de mémoire. Une commémoration publique est ainsi organisée à l’occasion des 8 mai et 11 novembre (en matinée).

Au programme, levée des drapeaux, dépôt de gerbe par les enfants de la commune et discours protocolaire en hommage aux combattants de toutes les guerres.



Quelques photos anciennes...

"Parti d’or à cinq coquilles d’azur et de gueules à un Saint Denis céphalophore, crossé et auréolé d’or", les armoiries de Cessy reflètent l’histoire du village.